Classé parmi les plus beaux villages de France

La bastide de Domme

 

 Le village de Domme est une ancienne bastide (ville fortifiée)  du 13ème siècle, construite sur un 150 mètres au-dessus de la rivière Dordogne.

Contrairement aux anciennes villes fortifiées (comme Carcassonne ou Provins), une bastide avaient généralement une forme rectangulaire. Cependant, celle de Domme a en fait une forme trapézoïdale, en raison de la brutalité naturelle du site du village, et est un excellent exemple de l’architecture militaire médiévale.

Les rues sont conformes au dessin géométrique de Domme et ses remparts sont juste au bord de la falaise. Depuis sa fondation par le roi Philippe III (le Hardi) en 1281 lors de la croisade contre les Albigeois, la bastide royale fortifiée a été bien conservé au fil des ans et bénéficie d’une belle vue sur la vallée de la Dordogne.

Trois entrées principales de la ville demeurent: la Porte del Bos (souvent la première porte à travers laquelle les visiteurs viennent à Domme), et la Porte de la Combe (du 13ème siècle). Les deux grilles sont reliées par une passerelle protégée derrière les remparts. La troisième, la Porte des Tours, remonte à la fin du 13ème siècle et se présente comme le plus imposant et le mieux conservé des remparts. Il a servi de prison pendant 70 Templiers entre 1307 et 1318.

De grandes quantités de graffitis ont été sculptés dans la pierre par les prisonniers, en restant fidèles à leurs croyances catholiques, en dépit de la persécution. En 1970, des études ont été menées sur ces sculptures, qui ont découvert d’autres inscriptions qui étaient invisibles à l’œil nu.

Dans le Moyen-Age, Domme obtenu la permission du roi pour fabriquer des pièces. Pendant la guerre de Cent Ans, la bastide est devenu un site très convoité par les Anglais, qui a su saisir Domme en 1347.

A plusieurs reprises, la bastide a changé de mains entre les deux parties rivales jusqu’à 1437 quand il est devenu français une fois pour toutes. Pendant les guerres de Religion, Domme n’a toujours pas été épargnés non plus.

En 1588, elle a été prise grâce à une stratégie rusée par Geoffroy de Vivans, capitaine protestant de la garnison de Castelnaud qui a escaladé la falaise de Domme la nuit avec ses hommes, dans le but d’ouvrir les portes de la bastide au reste de son armée .

Quatre ans plus tard, en 1592, il a été contraint de céder la place à la plus puissante des troupes catholiques réunis à l’extérieur des remparts.

En 1594 et en 1637, Domme a de nouveau été le théâtre d’une révolte populaire par un paysan appelé «jacquerie des Croquants ». Cette rébellion a été déclenchée par les taxes excessives imposées aux paysans dans le sud-ouest de la France. En conséquence, ils ont refusé de payer la dîme, les impôts fonciers (Tailles) et des loyers, et la résistance organisée contre les collecteurs d’impôts et de leurs agents.

Au 17ème siècle, la bastide apprécié prospérité grâce à la grande qualité de ses vignes, ses marchés et la circulation des bateaux sur la rivière Dordogne.

De nombreuses maisons médiévales peuvent être repérés lors de la marche à l’intérieur des remparts: la maison du fabricant de pièces de monnaie avec ses fenêtres gothiques, le 13 siècle, la ville de Hall (l’ancien juge Maison du Sénéchal) et la Maison du 15ème siècle par le gouverneur, flanqué de une échauguette petite, ou regarder la tour.

La grotte de Domme

De la rue des Consuls, les «grottes de Domme » (grottes de Domme) sont des grottes intéressantes, qui comprend des stalactites, des miroirs d’eau et les effets d’éclairage.

La grotte a été utilisée comme refuge pour les habitants de Domme au cours des nombreuses guerres qui ont affecté la bastide. Il contient 450 mètres de galeries aménagées en une série de pièces parfois reliés par un passage bas de plafond. Les restes du squelette d’un rhinocéros préhistorique et le bison plusieurs ont été découverts lors de travaux ont été effectués sur la grotte et restent sur l’écran.

Une des plus belle vue sur la vallée de la Dordogne

Le visiteur peut profiter d’une des plus belles vues sur la vallée de la Dordogne de la « Belvédère de la Barre », près de l’église du 17ème siècle reconstruite après les guerres de religion. Ce panorama spectaculaire comprend une vue sur la vallée de la Dordogne et s’étend à partir du Méandre Montfort au château de Beynac.

Vous pouvez également tourner à gauche et suivre la « Promenade des Falaises » (Cliff Walk) qui mène à la « Jardins Publics Jubilé du« où une table d’orientation vous aidera à comprendre l’importance des sites voisins de Domme célèbres. Le chemin continue en passant par le « Moulin du Roi » (moulin du Roi), menant vers le site de l’ancienne forteresse de Domme-Vieille, démantelé en 1214 par Simon de Montfort. Toutefois, les ruines de la forteresse ne sont pas ouverts au public.

Pour plus d’informations sur la bastide de Domme, visitez le site: http://www.ot-domme.com/

Le Périgord : « Pays des 1001 châteaux

Le Périgord est désigné comme le « Pays des 1001 Châteaux. La construction de châteaux a commencé dans les 11e et 12e siècles et la plupart ont ensuite été amélioré avec de meilleurs mécanismes de défense au cours de la bataille médiévale de la guerre de Cent Ans entre les royaumes de France et d’Angleterre.

Les Châteaux sont généralement situés sur des sites très difficiles d’accès, tels que les affleurements rocheux ou des monticules entourés de tourbières. En outre, la proximité des principales routes d’accès le long de la rivière Dordogne des châteaux était stratégiquement efficace pour accorder ou refuser un droit de passage.
Après la guerre, et à partir du 16ème siècle, l’influence Renaissance a apporté la lumière, le confort et une certaine extravagance de certains des châteaux, ce qui rend les visiteurs pensent de la région des châteaux de la Loire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright © 2015. Created by Céline Grandclaude.